François Hollande: “la France ne cède jamais, ne plie jamais, elle fait face”

“La France ne cède jamais, ne plie jamais, elle fait face”, a lancé mardi le président François Hollande lors d’une cérémonie solennelle d’hommage aux trois policiers tués dans les attentats de Paris, qui ont fait 17 morts au total.

“Notre grande et belle France ne rompt jamais, ne cède jamais, ne plie jamais. Elle fait face, elle est debout”, a martelé le chef de l’Etat en soulignant: “la menace est encore là”, de “l’extérieur” et de “l’intérieur”.

Le chef de l’Etat a rendu hommage aux trois "morts en policiers", saluant en outre une France "debout" qui s’est levée dimanche dans tout le pays à l’occasion d’une manifestation républicaine d’une ampleur historique.

En présence d’environ 2.000 personnes, des policiers pour la plupart, d’une grande partie du gouvernement et de nombreuses personnalités de tous bords politiques, le président a décoré les trois agents à titre posthume des insignes de la Légion d’honneur.

Les cercueils recouverts du drapeau tricolore des lieutenants Franck Brinsolaro et Ahmed Merabet et du brigadier Clarissa Jean-Philippe étaient alignés devant lui, face à leurs familles rassemblées sous un dais.

"Comment justifier que l’on puisse tuer lâchement une jeune femme de 26 ans ?", a-t-il dit à propos de Clarissa Jean-Philippe, policière municipale d’origine martiniquaise tuée d’une balle dans le dos jeudi à Montrouge (Hauts-de-Seine).

Ahmed Merabeh, "Français de confession musulmane, était très fier de représenter la République française", a aussi déclaré le chef de l’Etat à propos du policier abattu d’une balle dans la tête lors de fusillade qui a suivi l’attaque de la rédaction de Charlie Hebdo, qui a fait 12 morts au total.

"Il savait mieux que quiconque que l’islamisme radical n’a rien à voir avec l’islam et que l’islamisme radical tue des musulmans".

François Hollande a salué la mobilisation, dimanche dans tout le pays, de près quatre millions de personnes descendues dans la rue.

"Face à la barbarie, c’est le peuple de France qui s’est levé", a-t-il dit, saluant "la plus magnifique réponse qui soit face à l’épreuve qui nous a frappés."

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite