France: l’opposition pointe les “avantages” qu’aurait reçus Macron pendant la campagne présidentielle

Deux dirigeants de gauche, Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon, ont pointé vendredi les avantages qu’aurait reçus Emmanuel Macron lors de la campagne présidentielle française en 2017 selon des informations de presse, notamment d’importantes remises sur la location de salles et sur des appels téléphoniques.

"Factuellement, certains ont bénéficié d’avantages auxquels nous n’avons pas eu droit", a expliqué Benoît Hamon, l’ancien candidat socialiste à la présidentielle, sur la radio franceinfo, en écho à des révélations du site d’informations Médiapart.

Selon ce média, la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) "a relevé les promotions exceptionnelles, parfois +d’un pourcentage anormalement élevé+", accordées par le champion de l’événementiel GL Events à l’équipe de campagne de M. Macron, élu président le 7 mai 2017.

La location de la salle principale de la Mutualité, pour le meeting parisien du 12 juillet 2016, initialement facturée 14.129 euros, aurait par exemple fait l’objet d’une remise de 100%.

"Si ce sont des avantages liés à la campagne c’est un financement illégal de campagne électorale tout simplement", a critiqué M. Hamon, qui a depuis quitté le Parti socialiste pour fonder le mouvement Génération.s.

"Le Groupe GL Events a réalisé les prestations qu’il fournit chaque année (…) dans le strict cadre de relations commerciales habituelles", a expliqué la société dans un communiqué lundi.

Les comptes de la campagne de M. Macron sont "les plus sincères de tous", a assuré jeudi le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux.

Le parti présidentiel La République en marche rappelle, lui, que la CNCCFP avait "validé les comptes de campagne d’Emmanuel Macron par une décision du 21 décembre 2017 à l’issue d’un processus d’étude exhaustive".

Vendredi, Jean-Luc Mélenchon, chef du parti La France insoumise (gauche radicale) a lui pointé des révélations selon lesquelles Emmanuel Macron aurait bénéficié de ristournes sur une commande d’appels téléphoniques.

L’hebdomadaire l’Obs a publié jeudi ces informations, selon lesquelles la société "Self Contact, spécialisée dans le démarchage téléphonique", aurait effectué un "geste commercial" de "76.800 euros" correspondant à "24 % du montant total", pour "près de 6 millions d’appels" du 18 au 21 avril 2017.

"J’en ai déduit que 6 millions de coups de téléphone coûtent 320.000 euros. De notre côté, on a posé la question à différentes entreprises et on nous a demandé 1,5 million, c’est pas tout à fait la même somme", affirmé M. Mélenchon.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite