France/fusillade-lycée: l’enquête “pas du tout” orientée vers le terrorisme

L’enquête sur la fusillade qui a fait plusieurs blessés dans un lycée du sud-est de la France jeudi ne s’oriente "pas du tout" sur la voie du terrorisme, a déclaré à l’AFP le président de la région, Christian Estrosi.

Le proviseur et deux élèves ont été légèrement blessés tandis qu’un troisième a été "très commotionné" dans la fusillade à Grasse, a-t-il ajouté. Un suspect, élève de l’établissement, a été interpellé et il pourrait souffrir de "problèmes psychologiques", selon M. Estrosi.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite