États-Unis : Marine Le Pen traite le FMI “d’affameur des peuples”

États-Unis : Marine Le Pen traite le FMI
La présidente du Front national Marine Le Pen a dénoncé mercredi le Fonds monétaire international qu’elle a traité "d’affameur des peuples" devant le siège de l’institution à Washington, à l’occasion de sa visite aux États-Unis.

"Sous la direction de Dominique Strauss-Kahn comme sous la direction de (Christine) Lagarde, le FMI est devenu le chien de garde du GATT devenu l’OMC (Organisation mondiale du commerce), de l’ultra-libéralisme mondialisé à la botte de la finance internationale", a tonné la candidate à la présidentielle de 2012 lors d’une intervention d’une dizaine de minutes devant la presse française sur le trottoir du FMI.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite