Essaouira propose sa Feuille de Route pour le Jour d’Après (André Azoulay)

“De la saison balnéaire en juillet à celle de la rentrée début septembre, Essaouira dispose désormais d’une feuille de route exhaustive, rationnelle et réaliste qui autorise tous les espoirs pour les jours d’après”, a déclaré, samedi, M. André Azoulay, Conseiller du Roi Mohammed VI et Président-Fondateur de l’Association Essaouira-Mogador.

S’exprimant au cours de la 3ème rencontre du cycle de visioconférences qui, depuis fin avril, réunit une fois par semaine les représentants de la société civile souirie, des opérateurs touristiques et des acteurs de la scène culturelle et artistique, M. Azoulay a souligné “l’exceptionnelle convergence, cohérence et synergie ayant caractérisé cette réflexion collective, volontariste et pragmatique, qui a permis d’optimiser et de conceptualiser en un temps record les contenus et les scénarios de faisabilité de la stratégie multidisciplinaire qui pourrait être mise en œuvre dès le mois de juillet”.

Dans cette perspective, le Conseiller du Roi s’est félicité de l’écoute et des apports précieux des plus hauts responsables de la Province d’Essaouira qui ont accompagné cette démarche dès son lancement.

“Cette convergence et la complémentarité de la mobilisation de tous a été et sera un atout décisif pour la réussite de cette approche ouverte, créative et participative qu’Essaouira a choisi de privilégier”, a affirmé M. Azoulay, en rappelant que l’Association Essaouira-Mogador, qui a initié cette démarche en partenariat avec le Conseil Provincial du Tourisme (CPT), a dès le départ mis en relief le fait que “cet agenda souiri s’inscrirait dans le cadre réglementaire décidé par le gouvernement, et c’est la raison pour laquelle nous avons mis au point pour chaque projet trois scénarios de faisabilité, le minimal, le médian et l’optimal”.

“Sans frilosité et sans état d’âme, nous avons à Essaouira et depuis un peu plus de 30 ans valorisé notre patrimoine et revisité notre histoire, en nous imprégnant de la profondeur et de la modernité des valeurs humanistes qui ont nourri et largement déterminé l’identité souirie”, a déclaré M. Azoulay, en rappelant pour conclure que “c’est cet héritage ancré dans la splendeur du site, dans son écologie, son arrière-pays, ses terroirs, sa gastronomie et l’universalité de ses diversités spirituelles, culturelles et artistiques qui donne toutes ses chances à la Cité des Alizés pour le Jour d’Après”.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite