Egypte: le procureur général considère Moubarak responsable de la mort des manifestants

Le procureur général Moustafa Suleiman a déclaré jeudi, lors du procès de l’ancien président égyptien Hosni Moubarak, qu’il le tenait "politiquement et légalement responsable" de la mort de près de 800 manifestants, lors des 18 jours de manifestation contre le régime l’année dernière.

Moustafa Suleiman a également estimé que l’ancien raïs n’a rien fait pour empêcher ces morts, alors qu’il était mis au courant par ses conseillers, les agences de sécurité et les chaînes de télévision.

Le chef de la sécurité de Moubarak et l’ancien ministre de l’Intérieur Habib el-Adli ont autorisé l’utilisation d’armes chargées contre les manifestations sur ordre de Moubarak.

Moubarak et el-Adli risquent la peine de mort en cas de condamnation pour complicité de meurtre des manifestants.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite