Edgar Morin: “Le roi du Maroc est un rempart sûr contre le fanatisme religieux”

Le roi Mohammed VI est un « rempart sûr contre le fanatisme religieux », a déclaré Edgar Morin, sociologue et philosophe français de renom, directeur de recherche émérite au CNRS, lors du premier dîner consacré au Maroc jeudi soir par « Le Cercle Point Afrique » du magazine Le Point, à l’Institut du Monde arabe (IMA).

« Le roi du Maroc, investi du pouvoir religieux, est un rempart sûr contre le fanatisme religieux », a-t-il dit, saluant la « tradition de tolérance et de l’acceptation de l’autre qui règne au Maroc".

Il a également estimé que les deux grandes expositions « Le Maroc contemporain » à l’IMA le « Le Maroc Médiéval » au Louvre », constituent « une symbiose entre le meilleur de la modernité et le meilleur de la tradition ».

Pour Edgar Morin, « Il est certain que ce Maroc, qui est à la fois un et multiple, ce sont les conditions de liberté, d’autonomie et de non conformisme des créateurs qui contribuent à cet épanouissement des arts marocains ».

« Depuis une dizaine d’années, je suis aussi frappé par la diversité de la création cinématographique. Nous sommes dans un pays en plein dynamisme, en pleine créativité », a souligne M. Morin, indiquant que "l’importance accordé au capital immatériel dont a parlé le souverain dans son dernier discours est capitale ».

Et d’ajouter : « Au lieu de se gargariser des formules habituelles sur la compétitivité, la croissance et autre chose …L’accent est mis sur ce capital immatériel, c’est- à dire l’ensemble des savoir-faire des artistes, des relations de solidarité et de convivialité et sur l’ensemble des possibilités qui peuvent exister ».

« Je pense que cette prise de conscience, ce besoin authentique de notre époque est quelque chose qu’il faut mettre aussi à l’actif du Maroc », a-t-il relevé, avant de lancer : « Je suis heureux de saluer ici le Maroc contemporain »

Un aréopage de personnalités marocaines et françaises ont pris part à ce dîner, notamment le staff de l’hebdomadaire et les dirigeants du site Le Point Afrique, Jack Lang, président de l’IMA, Richard Attias, un parrain du Cercle, le patron de Royal Air Maroc (RAM), Driss Benhima, la présidente de la banque d’affaires Oddo Finance, Fatyn Layt, des chefs d’entreprises d’Afrique, des ambassadeurs ainsi que des artistes marocains.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite