Écoutes de Nicolas Sarkozy : “Un trafic d’influence”, selon Mediapart

Alors que l’UMP dénonce une violation du secret de l’instruction, Mediapart va jusqu’à évoquer une “corruption de magistrat”.

Mediapart a révélé, mardi 18 mars, une partie des enregistrements de Nicolas Sarkozy réalisés par la justice. On y apprend plus de détails sur la façon dont Nicolas Sarkozy a tenté, par le biais d’une "taupe" auprès de la Cour de cassation, d’intervenir dans le processus judiciaire concernant plusieurs affaires dans lesquelles il était visé.

Selon Fabrice Arfi, de Mediapart, "le contenu des écoutes nous montre que nous avons la preuve que Nicolas Sarkozy et son avocat, pensant être à l’abri des écoutes, ont mis en place un système de renseignement. Ça s’appelle un trafic d’influence voire une corruption de magistrat".

Ces nouvelles révélations ont, en tout cas, le don de fortement déplaire à Geoffroy Didier, secrétaire national de l’UMP : "Le véritable scandale c’est que vous avez un ancien chef d’État qui se retrouve traqué et le secret de l’instruction qui est violé par quelques journalistes qui s’acharnent sur Nicolas Sarkozy. Il est la cible et plus il est populaire, plus il devient la cible"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite