Ebola: “nous sommes en train de perdre la bataille” (président Banque mondiale)

Le président de la Banque mondiale Jim Yong Kim a estimé vendredi que "nous (étions) en train de perdre la bataille" face au virus Ebola, faute de solidarité internationale suffisante.

"Nous sommes en train de perdre la bataille", a-t-il dit lors d’une conférence de presse au siège de l’OCDE à Paris. "Certains pays ne se préoccupent que de leurs propres frontières", ce qui est "très inquiétant" selon M. Kim, pour qui "nous n’avons toujours pas pris conscience de la solidarité nécessaire" au niveau international.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite