DSK : “Il aime le sexe et alors?”

Il aime le sexe et alors?": Carmen Llera Moravia, veuve de l’écrivain italien Alberto Moravia et amie de Dominique Strauss-Kahn, a pris vendredi la défense de l’ex-patron du FMI, victime selon elle d’un "certain puritanisme américain, anti-européen et anti-français".

"Ce n’est pas un homme cruel primitif ou sadique, la violence ne fait pas partie de sa culture, il aime le sexe, so what (en anglais dans le texte)? Ca ne me semble pas un délit, parfois les corps expriment plus que les mots", affirme l’écrivaine dans une lettre ouverte au Corriere della Sera. "Je ne voudrais pas que Dominique Strauss-Kahn devienne le bouc-émissaire d’un certain puritanisme américain, anti-européen et anti-français", ajoute-t-elle.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite