Deux Afro-américains tués : Obama se dit “profondément troublé” par les violences policières

Le président américain Barack Obama s’est dit “profondément troublé” par les récentes violences policières ayant coûté la vie à deux Afro-américains au cours de cette semaine, a indiqué jeudi le porte-parole de la Maison Blanche Josh Earnest.

S’adressant à la presse à bord de l’Air Force One, M. Earnest a souligné que le président américain "suit de près la situation", relevant que les divisions entre les organismes locaux de maintien de l’ordre et les nombreuses communautés qu’ils ont juré de servir et de protéger "ne doivent pas devenir la norme".

Moins de 48 heures après la mort d’Alton Sterling, 37 ans, tombé sous les balles de la police à Baton-Rouge, en Louisiane (sud), un policier de la banlieue de Minneapolis dans le Minnesota (Midwest), a mortellement blessé par balle un autre afro-américain, Philando Castile, 32 ans, mercredi, au cours d’un contrôle routier.

La mort d’Alton Sterling et de Philando Castile s’ajoute également à une liste d’Afro-Américains tués au cours des deux dernières années par la police dans plusieurs Etats américains, notamment Freddie Gray (25 ans) à Baltimore (Maryland), Michael Brown (18 ans) à Ferguson (Missouri), Tamir Riz (12 ans) à Cleveland (Ohio), et Eric Garner (43 ans) à New York.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite