Déclarations de Chavez sur le cancer inoculé par les USA: “horribles” (USA)

Déclarations de Chavez sur le cancer inoculé par les USA:
Les Etats-Unis ont jugé jeudi "horribles et condamnables" les déclarations du président vénézuélien Hugo Chavez, qui avait évoqué mercredi une "technologie" américaine pour "inoculer le cancer", au lendemain de l’annonce du cancer de la présidente argentine Cristina Kirchner.

"En ce qui concerne les déclarations d’Hugo Chavez, je dirai simplement qu’elles sont horribles et condamnables", a déclaré jeudi la porte-parole du département d’Etat Victoria Nuland lors d’une conférence de presse.

Mercredi, le président vénézuélien avait évoqué la possibilité que les Etats-Unis aient mis au point une "technologie" pour "inoculer le cancer".

M. Chavez, qui affirme s’être remis d’un cancer dans la zone pelvienne dont il a été opéré en juin, a assuré de pas vouloir "lancer d’accusation hâtive" mais a insisté sur "l’étrangeté" de la série de cancers dont ont été victimes les présidents et ex-présidents sud-américains depuis 2009.

La présidente argentine Cristina Kirchner est devenue mardi, après les Brésiliens Luiz Inacio "Lula" da Silva et Dilma Roussef, le Paraguayen Fernando Lugo et Hugo Chavez, le cinquième chef ou ex-chef d’Etat d’Amérique du Sud à avoir souffert d’un cancer ces dernières années.

Washington et Caracas entretiennent des relations bilatérales très limitées et n’ont pas d’ambassadeurs respectifs depuis l’an dernier.

M. Chavez, au pouvoir depuis 1999, dénonce continuellement les actes d’ingérence des Etats-Unis dans les affaires internes de son pays, et les accuse notamment de financer l’opposition à son gouvernement.

La présidence argentine a annoncé mardi soir que Mme Kirchner est atteinte d’un cancer de la thyroïde, diagnostiqué le 22 décembre dernier lors d’examens de routine, et va être opérée dès le 4 janvier.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite