Décès du président Idriss Déby : mise en place d’un Conseil militaire de transition au Tchad

Un Conseil militaire de transition (CMT) a été mis en place après le décès mardi du président du Tchad, le Maréchal Idriss Déby Itno.

Le président tchadien Idriss Déby Itno, au pouvoir depuis 30 ans et partenaire-clé des Occidentaux et des pays du Sahel dans la lutte contre les djihadistes, est décédé mardi des suites de blessures reçues alors qu’il commandait son armée contre des rebelles dans le nord durant le week-end.

Le CMT sera chargé de “la défense de notre cher pays dans cette situation de guerre contre le terrorisme et les forces du mal afin d’assurer la continuité de l’Etat”, souligne un communiqué du Conseil militaire tchadien publié par la Présidence.

Le Conseil militaire tchadien a appelé le peuple tchadien à faire preuve de son attachement à la paix, à la stabilité et à la cohésion nationale après la mort du chef de l’Etat des suites de blessures reçues au front.

Selon le communiqué, le CMT “garantit l’indépendance nationale, l’intégrité territoriale, l’unité nationale, le respect des traités et accords internationaux et assure la transition pour une durée de 18 mois”.

Le Conseil, présidé par le général de corps d’armées Mahamat Idriss Deby, fils du défunt président, a également décrété un deuil national de 14 jours sur toute l’étendue du territoire tout en annonçant la dissolution de l’Assemblée nationale.

D’autre part, le CMT a décidé de fermer les frontières terrestres et aériennes jusqu’à nouvel ordre en instaurant un couvre-feu dans le pays allant de 18 heures à 5 heures du matin.

“De nouvelles institutions Républicaines seront mises en place à l’issue de la transition par l’organisation des élections libres, démocratiques et transparentes suivant l’esprit du sacrifice pour lequel le Maréchal du Tchad s’est battu durant toute sa vie jusqu’à son dernier souffle”, précise le communiqué du CMT.

Le porte-parole de l’armée tchadienne, le général Azem Bermandoa Agouna, a annoncé mardi le décès du président tchadien, Idriss Déby Itno, des suites de blessures reçues au front.

“Le président de la république, chef de l’Etat, chef suprême des armées, Idriss Déby Itno, vient de connaître son dernier souffle en défendant l’intégrité territoriale sur le champ de bataille”, a-t-il déclaré.

Le président Déby venait d’être réélu pour un mandat de 6 ans avec 79,32% des suffrages exprimés, selon des résultats provisoires énoncés lundi soir par l’instance électorale nationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite