Décès au Burkina Faso d’un soldat français de l’opération Barkhane

Un soldat français en opération au Burkina Faso a été retrouvé mort, a annoncé lundi le ministère des Armées, qui précise que la cause de sa mort reste à déterminer.

Le soldat français, qui opérait au sein de l’opération Barkhane depuis le mois de novembre dernier, a été retrouvé mort dimanche au sein de son campement au Burkina Faso, a indiqué le ministère.

«Le chef d’état-major des armées a appris avec tristesse la mort dans le cadre de l’opération Barkhane, au Burkina Faso, le 16 février 2020, du sergent-chef Morgan Henry, du 54ème régiment de transmissions de Haguenau», a déclaré le ministère dans un communiqué.

«Il a été découvert mort au sein de son campement. Les causes du décès ne sont pas connues, et une enquête de gendarmerie, menée par la prévôté, a été diligentée pour établir les circonstances de sa mort”, a ajouté la même source.

La France déploie depuis 2014 quelque 4.500 soldats dans cinq pays du Sahel (Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger, Tchad) dans le cadre de son opération Barkhane de lutte contre les groupes djihadistes présents dans la région.

Début février et face à la persistance des attaques, Paris a annoncé le déploiement de 600 soldats supplémentaires dans la zone dite des «trois frontières» entre le Mali, le Burkina Faso et le Niger, portant les effectifs de Barkhane à 5.100 hommes, selon les médias de l’Hexagone.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite