Dakhla, un “miracle” et exemple pour les pays africains (Pdt du Forum Crans Montana)

Dakhla est “un miracle” qui peut être proposé comme “exemple” aux pays africains, a dit le président fondateur du Forum Crans Montana, Jean-Paul Carteron, qui a noté que le Forum ambitionne de faire de cette ville du sud du Royaume “un véritable laboratoire” de réflexion.

S’exprimant lors d’une conférence de presse à Rabat pour présenter l’édition 2020 du Crans Montana, prévue du 18 au 21 mars prochain, M. Carteron a souligné que les provinces du sud sont la “démonstration de ce qu’une vision et une volonté politiques et gouvernementales peuvent faire la où, à priori, les conditions minimales ne sont pas réunies”.

Saluant les atouts naturels de la ville de Dakhla, M. Carteron s’est dit “convaincu” qu’elle sera la “future Floride du Maroc… le Tanger du sud”, soulignant que le but est de faire de ce forum un “vecteur de croissance, de développement et d’intégration pour les provinces du sud”.

Le président du Crans Montana a également souligné qu’il “est important d’aider le Maroc à entretenir le lien qu’il a historiquement et affectivement avec le reste de l’Afrique”, ajoutant que le Royaume est “manifestement un leader qui montre la voie du miracle”.

M. Carteron a rappelé que depuis mars 2015, plus de 6000 participants représentant plus de 170 pays ont participé au Forum de Crans Montana et découvert la ville de Dakhla, devenue un “véritable laboratoire d’un nouveau modèle de développement pour l’Afrique”.

La sixième édition de ce forum, qui se tiendra sous le haut patronage du roi Mohammed VI, réunira encore une fois “de grands décideurs de la planète”, et sera une occasion d’ouvrir une réflexion sur la sécurité humaine, la progression du numérique, le rôle du secteur bancaire et financier dans l’intégration, la lutte quotidienne pour une meilleure gouvernance, les exigences environnementales, le transport, l’agriculture durable, la contribution des femmes et de la jeunesse à la vie des communautés, indique un communiqué des organisateurs.

La session annuelle de cette grand-messe, consacrée à l’Afrique et à la Coopération Sud-Sud, vise à accroître le rôle du forum au service des provinces du Sud, de leur développement et de leur rayonnement international, et ce notamment en accompagnant une quadruple transition à l’œuvre dans les Provinces du Sud: économique, énergétique, écologique et digitale, agissant comme un catalyseur d’initiatives locales dans le cadre d’un développement humain, inclusif et durable, ajoutent les organisateurs.

Le forum a pour but également de contribuer à la reconnaissance internationale de l’intégrité territoriale du Royaume, de mettre Dakhla sur la carte des grands rendez-vous internationaux, de la positionner comme le “laboratoire de réflexion sur l’Afrique et la coopération Sud-Sud”, et comme un trait d’union entre le Maroc et sa profondeur africaine, tout en mettant en lumière les filières d’excellence marocaines inscrites au cœur des politiques de coopération africaine du Royaume.

Ainsi, Crans Montana permet de contribuer de manière forte au développement économique et social des habitants de Dakhla et de la région de Oued Eddahab. La ville de Dakhla, note-t-on de même source, devient en effet un “hub” des relations économiques de l’Afrique de l’Ouest et le centre d’une nouvelle approche de la coopération entre tous les États d’Afrique en intensifiant l’ouverture vers la coopération sud-sud.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite