Daesh voulait frapper lors d’un match de l’Arabie saoudite

Les autorités saoudiennes ont déclaré dimanche avoir démantelé deux cellules “terroristes” liées au groupe djihadiste Etat islamique (EI), dont l’une avait projeté un attentat lors d’un grand match de football à Jeddah (ouest).

Le ministère de l’Intérieur a précisé dans un communiqué que les huit djihadistes des deux cellules avaient été arrêtés.
Les membres de la première cellule, basée dans la province de Chaqra (centre), sont quatre Saoudiens, a indiqué le porte-parole du ministère. Cette cellule recevait des ordres d’un dirigeant de l’EI en Syrie et voulait viser les forces de sécurité dans la capitale Ryad, à Tabouk (nord-ouest) et dans l’est du royaume, a-t-il dit. Six autres Saoudiens ont été arrêtés et sont interrogés sur de présumés liens avec la cellule, a ajouté le porte-parole.

Deux Pakistanais, un Syrien et un Soudanais formaient la deuxième cellule qui avait projeté un attentat à la voiture piégée sur l’un des parkings d’un stade de Jeddah le jour du match qualificatif pour le Mondial-2018 le 11 octobre entre l’Arabie saoudite et les Emirats arabes unis, a poursuivi le porte-parole.

L’Arabie saoudite est membre de la coalition internationale qui, sous la conduite des Etats-Unis, combat les djihadistes de l’EI en Syrie et en Irak.

Dans un autre communiqué, le ministère de l’Intérieur dévoile une liste de neuf suspects –huit Saoudiens et un Bahreïni–, accusés d’implication dans une série d’"attaques terroristes" menées ces derniers mois dans la province Orientale, notamment à Qatif et Dammam. Le porte-parole a appelé ces suspects à se rendre et annoncé des récompenses pour ceux qui fourniraient des informations sur eux ou aideraient à déjouer des attentats.

Source : 7sur7

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite