Côte d’Ivoire: Guillaume Soro condamné à 20 ans de prison pour “détournement de deniers publics”

L’ex-président de l’Assemblée nationale ivoirienne, Guillaume Soro, a été condamné mardi par le tribunal correctionnel d’Abidjan à 20 ans de prison pour “recel de détournement de deniers publics” et “blanchiment de capitaux”. L’ancien premier ministre a été également condamné à 4,5 milliards de Fcfa (6,85 millions d’euros) d’amende et à la privation de ses droits civiques pendant 5 ans.

Les chefs d’inculpation reprochés à Guillaume Soro, candidat déclaré à la présidentielle d’octobre prochain, se rapportent à l’achat en 2007 de sa résidence à Abidjan pour la somme de 1,5 milliards de francs CFA (près de 2,3 millions d’euros). Selon l’accusation, cette résidence, désormais confisquée en vertu du verdict rendu, a été acquise via une société civile immobilière grâce à des fonds du trésor public ivoirien.

Séjournant en France depuis son retour manqué à Abidjan le 23 décembre, Guillaume Soro n’était pas présent lors du procès. Ses avocats ont boycotté l’audience.

Le 23 décembre dernier, la justice ivoirienne avait lancé un mandat d’arrêt international contre Guillaume Soro pour atteinte à l’autorité de l’État, recel de détournement de deniers publics et blanchiment de capitaux.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite