Côte d’Ivoire: Alassane Ouattara candidat à la présidentielle d’octobre

Le chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara, 78 ans, a annoncé jeudi dans un discours télévisé qu’il allait se présenter à l’élection présidentielle du 31 octobre, briguant donc un troisième mandat, ce dont l’opposition lui conteste le droit.   

Rappelant qu’il avait initialement décidé de passer la main à son Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, mais invoquant un “cas de force majeure” après le décès de celui-ci le 8 juillet, le président Ouattara a expliqué avoir “reconsidéré sa position”, lors d’une allocution télévisée sur la chaîne publique RTI.

“J’ai décidé de répondre favorablement à l’appel de mes concitoyens me demandant d’être candidat”. “Je suis donc candidat à l’élection présidentielle du 31 octobre”, a-t-il déclaré en conclusion de son discours de près de 25 minutes, à la veille du 60e anniversaire de l’indépendance de la Côte d’Ivoire.

Alassane Ouattara, élu en 2010 puis réélu en 2015, a estimé que la Constitution l'”autorise” à exercer un troisième mandat.

La Constitution limite à deux le nombre de mandats présidentiels, mais selon l’interprétation du pouvoir, l’adoption de cette nouvelle loi fondamentale en 2016 a remis les compteurs à zéro.

Selon l’opposition en revanche, il n’a pas le droit de se représenter.

L’ex-président Henri Konan Bédié a ainsi déclaré récemment qu’une candidature de M. Ouattara “serait illégale”. Agé de 86 ans, il est lui-même le candidat désigné du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), principale formation d’opposition.

La situation politique est tendue en Côte d’Ivoire à trois mois de la présidentielle, dix ans après la crise post-électorale qui avait fait 3.000 morts.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite