Coronavirus: le Maroc autorise des vols spéciaux pour rapatrier les touristes

Le Maroc, qui a suspendu les liaisons aériennes et maritimes vers plusieurs pays européens dont la France, pour prévenir la propagation du nouveau coronavirus, a autorisé des vols pour permettre aux touristes de rentrer chez eux.

Quelques avions sont déjà partis vers la France, la Belgique ou l’Algérie depuis la suspension des vols vers la France et d’autres pays européens, selon des informations concordantes.

Les vols vers le Maroc seront opérés sans passagers et les membres d’équipages doivent rester à bord de l’avion pendant les escales qui doivent être des escales de courtes durées.

Les autorités marocaines ont suspendu “jusqu’à nouvel ordre” des liaisons aériennes vers la France, l’Algérie, l’Espagne, l’Allemagne, les Pays-Bas, la Belgique, le Portugal après l’Italie, déjà bloquée.

“Le passage est ouvert pour les Français motorisés détenteurs d’un billet de ferry”, a précisé dans un tweet l’ambassade de France au Maroc.

L’ambassade des Pays-Bas à Rabat a annoncé sur Twitter qu’il y avait encore des vols pour les Pays-Bas jusqu’à dimanche à 8h, sans préciser depuis quels aéroports.

Alors que l’Europe est devenue l’épicentre de la pandémie, l’Espagne est un des pays les plus affectés par le nouveau coronavirus, avec plus de 5.700 cas recensés et au moins 136 décès. En France, on décompte 91 morts et plus de 3.600 contaminations.

Le Maroc reste épargné avec 17 cas détectés, dont un est décédé et un autre guéri, selon le dernier bilan officiel, avec neuf nouveaux cas recensés dans la nuit de vendredi à samedi.

Tous les cours ont été suspendus dans les écoles et les universités, tous les événements culturels et sportifs annulés et les rassemblements publics de plus de 50 personnes sont interdits, mais cette mesure ne concerne pas les prières collectives dans les mosquées.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite