Coronavirus: le CSCA marocain pour une communication “la plus inclusive possible”

Le Conseil Supérieur de la Communication Audiovisuelle (CSCA) a appelé mardi à une communication publique  “la plus inclusive possible” et “accessibles” à tous les citoyens pour faire face à la propagation de coronavirus.

Lors d’une réunion plénière tenue à son siège à Rabat, les Sages ont recommandé que la communication publique mise en place pour la lutte contre la propagation du nouveau coronavirus soit  “la plus inclusive possible” et que les messages diffusés soient “accessibles” à tous les citoyens.

Tout en prenant acte de l’effort exceptionnel de communication et de sensibilisation sur la pandémie de Coronavirus, déployé par les radios et les télévisions marocaines, et se fondant sur le droit d’accès à l’information de tous les citoyens, le Conseil préconise que “tous les spots de sensibilisation au Coronavirus soient diffusés sur toutes les chaînes publiques, dans les deux langues nationales, arabe et amazighe, et avec le langage des signes pour les télévisions“, a indiqué la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA) dans un communiqué.

Cette recommandation fait suite à la diffusion “sans langage des signes” d’un spot d’information et de sensibilisation sur la nature et les moyens de transmission du virus et les gestes-barrières recommandés pour en limiter la propagation, précise le communiqué.

Cette omission vaut également pour le spot diffusé lors de la mise en place d’un dispositif de scolarité à distance.

La diffusion de ces deux spots d’information et de sensibilisation dans les deux langues nationales sur toutes les chaînes publiques “apparaît également de grande utilité dans le contexte particulier de mobilisation nationale exceptionnelle contre la propagation du virus”, selon la HACA.

Lors de cette même réunion, le Conseil a salué l’importante contribution des radios et des télévisions publiques et privées à l’effort de communication et de mobilisation, mis en place par les autorités et les institutions marocaines pour circonscrire la propagation du virus et préserver la santé des citoyens.

“Il est particulièrement pertinent, a relevé le Conseil, que cette contribution ne se soit pas limitée à la diffusion audiovisuelle des spots d’information et de sensibilisation et qu’elle ait pris également, à l’initiative de certains opérateurs, la forme d’une mobilisation dynamique sur les réseaux sociaux afin de relayer, à plus large échelle, les messages de prévention et favoriser l’appropriation de ces messages par certaines catégories du public, notamment les jeunes”..

Abordant la propagation inquiétante de Fake news autour de coronavirus, le CSCA estimé qu’avec  un effort d’information “rigoureux et exhaustif” et une démarche de sensibilisation “rationnelle et responsable”, des résultats probants peuvent être obtenus en matière de consolidation d’une prise de conscience collective contre la circulation des fausses information.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite