Carrefour condamné pour avoir licencié une employée voilée

Le licenciement de Hafida Treille, 44 ans, a été reconnu “sans cause réelle” et la société Carrefour a été condamnée à lui verser 10.000 euros de dommages et intérêts, selon la décision prud’homale.

Hôtesse d’accueil dans un hypermarché de Villeurbanne (Rhône), Hafida Treille avait fait l’objet d’une procédure de licenciement après être revenue d’un congé parental en portant un foulard sur sa tête manifestant son appartenance à la religion musulmane.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite