Carlos Ghosn juge “cruel et inutile” de restreindre ses contacts avec son épouse

L’ex-PDG de Renault-Nissan Carlos Ghosn a jugé vendredi que restreindre ses contacts avec son épouse, comme l’a décidé un tribunal de Tokyo, était "cruel et inutile", dans un communiqué en anglais diffusé par ses avocats.

"Restreindre les communications et le contact entre ma femme et moi est cruel et inutile", a déclaré M. Ghosn, qui vient d’être libéré sous caution, mais dans des conditions strictes.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite