Bettencourt-Pécresse : “méthode douteuse” (E1)

Valérie Pécresse est revenue jeudi matin sur Europe 1 sur les révélations contenu dans l’ouvrage Sarko m’a tuer, dans lequel la juge Isabelle Prévost-Desprez évoque un témoin qui aurait assisté à des remises d’argent en espèces à Nicolas Sarkozy au domicile de Liliane Bettencourt. "C’est très choquant aujourd’hui les méthodes qui sont employées. On ne jette pas l’honneur d’un homme, fut-ce le président de la République, en pâture pendant 24 heures sur la base de rumeurs, de la femme qui a vu la femme qui aurait vu la femme qui finalement dit qu’elle n’a rien vu. Ce n’est pas comme ça que ça fonctionne dans notre pays. Il y a des institutions qui protègent tous les citoyens, même le président de la République", s’est agacée la porte-parole du gouvernement."Les procédures sur l’affaire Bettencourt ne sont pas closes", a rappelé Valérie Pécresse. "Elles sont en cours. C’est ce qui rend cette méthode extrêmement douteuse, outre le timing à un an de la présidentielle. Pourquoi porter des accusations aussi choquantes dans un livre, par le biais de la presse, alors qu’on peut tout simplement les transmettre à un juge ? Si Mme Prévost-Deprez avait connaissance d’une infraction pénale, elle devait le dire, elle devait en parler, elle devait le transmettre à la justice. Le timing de cette affaire est douteux, la méthode est douteuse, ce accusations sont choquantes, et elles sont infondées.".

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite