Barrage sur le Nil : l’Egypte, l’Ethiopie et le Soudan s’accordent pour reporter la mise en service

La présidence égyptienne a annoncé vendredi que l’Egypte, l’Ethiopie et le Soudan s’étaient entendus pour reporter la mise en service d’un gigantesque barrage construit par l’Ethiopie sur le Nil, et objet d’un conflit entre les trois pays

“Un accord final légalement contraignant et visant à prévenir toute action unilatérale, y compris la mise en eaux du barrage, va être envoyé au Conseil de sécurité des Nations Unies afin qu’il y soit examiné lors de sa réunion de lundi sur la question du Grand barrage de la renaissance”, ont indiqué les services du président égyptien Abdel Fattah al-Sissi.

Le Premier ministre soudanais Abdalla Hamdok a pour sa part déclaré dans un communiqué qu’il avait été “convenu que la mise en eaux du barrage serait reportée jusqu’à ce qu’un accord soit trouvé”.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite