Allemagne : la hausse des infections est “préoccupante” (institut veille sanitaire)

La hausse actuelle du nombre d’infections au Covid-19 en Allemagne est “préoccupante”, a estimé jeudi le président de l’institut de veille sanitaire Robert-Koch (RKI).

“La situation reste très grave (…) elle a même empiré depuis la semaine dernière”, a souligné Lothar Wieler alors que l’Allemagne, dont les autorités s’inquiètent ouvertement de l’évolution actuelle de l’épidémie, a enregistré jeudi une augmentation des cas de coronavirus de 23.679 en 24 heures, soit un record, et 440 décès.

Le nombre de morts en une seule journée avait lui aussi atteint un record mercredi à 590.

Il a également averti que de nouvelles mesures de restrictions devaient “être considérées”.

“Si (les mesures actuelles) ne fonctionnent pas alors je ne vois pas d’autres possibilités”, a-t-il insisté, alors que depuis le 1er novembre restaurants, bars, institutions culturelles et enceintes sportives sont fermés.

“Depuis des semaines, le nombre de cas se situe à un plateau élevé et actuellement nous voyons même à nouveau une hausse du nombre de cas”, a-t-il ajouté lors d’une conférence de presse à Berlin.

Il a également mis en garde contre une progression exponentielle des infections. “Nous devons l’éviter”, a-t-il averti.

L’Allemagne, présentée comme le “bon élève” de l’Europe durant la première vague de la pandémie au printemps, a enregistré depuis l’apparition du virus quelque 1,2 million d’infections, selon les données du RKI.

Face à cette résurgence inquiétante du virus alors qu’approchent les fêtes de fin d’année traditionnellement marquées par des réunions de famille et entre amis, la chancelière Angela Merkel a appelé à de nouvelles restrictions.

Dans un vibrant plaidoyer mercredi devant les députés, la dirigeante a souligné que le nombre de contacts entre personnes était “trop élevé”.

L’Allemagne, où les traditions de Noël sont fortement ancrées, s’inquiète notamment depuis quelques jours des rassemblements devant des stands de vin chaud ou de gaufres à l’approche des fêtes.

Ces petits stands ont poussé dans tout le pays alors que les marchés de Noël ont été interdits et les fêtes de Noël d’entreprises annulées.

Angela Merkel, qui participe jeudi et vendredi à un sommet européen à Bruxelles, pourrait se réunir avec les dirigeants des 16 Etats régionaux, ce week-end pour décider de nouvelles mesures coercitives.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite