Algérie: trois hommes armés tués à Tizi-Ouzou

L’armée algérienne a éliminé mercredi trois hommes armés à Aghribs, portant à huit le nombre de “terroristes” abattus dans cette localité située à 40 km de la ville de Tizi Ouzou, depuis le lancement le 11 mars courant d’une opération de ratissage, a indiqué le ministère de la défense algérien.

"En continuité de l’opération de ratissage entamée dans la zone d’Aghribs, un détachement de l’armée a réussi ce mercredi à éliminer deux terroristes" dans la matinée, a annoncé le ministère dans un premier communiqué.

"Deux fusils semi-automatiques de type Siminoves" ont été saisis, selon la même source.

Dans un deuxième communiqué, le ministère a ensuite annoncé qu’un troisième "terrorisme" avait été abattu dans l’après-midi dans la même région, et qu’un fusil automatique de type Kalachnikov avait été saisi.

Parmi les ”terroristes” tués durant cette opération figure un responsable d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), dirigé par l’Algérien Abdelmalek Droukdel.

Vendredi, sept autres "terroristes" ont été tués dans la région d’El Ma Labiod, à 40 km au sud de Tebessa aux frontières avec la Tunisie.

Les "terroristes" faisaient partie d’un groupe armé, comprenant "des étrangers" et au "nombre indéterminé" ayant pénétré sur le sol algérien par la frontière Est à bord d’un véhicule tout-terrain. Le nord-est de l’Algérie, en particulier la Kabylie, est régulièrement le théâtre d’accrochages entre les forces de sécurité et des hommes armés retranchés dans les maquis, profitant d’une forêt dense et des hauteurs des montagnes.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite