344 élèves ont été libérés par leurs ravisseurs au Nigeria

344 élèves ont été relâchés par leurs ravisseurs dans le nord-ouest du Nigeria, a indiqué un responsable local jeudi dans l’Etat du Katsina.

“Nous avons 344 élèves, ils sont en train d’être examinés actuellement à Zamfara. Nous remercions Dieu pour leur libération”, a déclaré Ibrahim Katsina, un conseiller du gouverneur local.

Peu auparavant, un conseiller du président Muhammadu Buhari avait annoncé la libération des élèves, sans cependant en préciser le nombre exact.

Ce sont des centaines de mineurs, collégiens et lycéens, qui avaient été enlevés vendredi soir par des hommes armés, surnommés “bandits” dans cette région du Nigeria. Ils avaient été enlevés au lycée d’Etat pour garçons de Kankara, dans l’Etat de Katsina, dans un rapt ensuite revendiqué par le groupe jihadiste Boko Haram, habituellement actif dans la partie nord-est du pays, à des centaines de kilomètres plus à l’est.

Des responsables à Kankara ont parlé de près de 500 adolescents libérés ce jeudi, tandis que deux officiels ont parlé de 320 ou 333.

“Personne ne peut donner le nombre exact”, a commenté à l’AFP une source sécuritaire. Les lycéens libérés sont actuellement regroupés dans la ville de Tsafe, dans l’Etat de Zamfara, et dans la localité voisine de Yankara, dans l’Ett de Katsina.

“Nous aurons le chiffre précis quand ils seront arrivés et comptabilisés à Katsina (capitale de l’Etat éponyme)”, ajouté la même source sécuritaire.

Jeudi, les jihadistes de Boko Haram avaient diffusé une vidéo des lycéens enlevés.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite