Vive émotion en Espagne après le meurtre d’un marocain

Le meurtre de Younes Bilal par un raciste espagnol choque, attriste et révolte contre un racisme explicite. La toile est en émoi mais aussi les associations et les activistes des droits humains.

Vive émotion en Espagne après le meurtre d’un marocain, Younes, 39 ans, froidement abattu de 3 balles dans un café dans la région de Murcie, dans le sud-est du pays.

Sur la toile, le hashtag Nous sommes tous Younes domine la tendance et envahit les murs et les publications ; que ça soit sur Tweeter ou facebook. L’abominable a frappé et cette fois ça prend les allures d’un racisme franchement anti-marocain.

La communauté marocaine, ses représentants, les activistes des droits humains, la société civile espagnole et les responsables politiques locaux réclament justice pour Younes. « Mais surtout une requalification des faits comme étant de la xénophobie et du pur racisme », soutient Hilal Tarkou Lahlimi, président de l’Association des avocats d’origine marocaine du monde et de l’Association des avocats d’origine marocaine d’Espagne.

Dans une vidéo prise au moment où commençait, le mardi 15 juin, une marche de protestation contre le meurtre de Younes perpétré le dimanche 13 juin, on voit la maman de la victime expliquer que son fils a été lâchement tué par racisme. Malgré son affliction, elle conseille aux protestataires d’éviter de tomber dans le piège de la violence.

La mère endeuillée prévient les manifestants de pas donner aux racistes une nouvelle occasion pour s’en prendre aux Marocains. “Ils ne cherchent que ça”, alertait-elle.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite