Vols/voyages maritimes en Algérie : Baisse de 75% en 2020

Une chute spectaculaire de près de 75% dans les voyages, vols et traversées maritimes en Algérie a été enregistrée au cours de l’année 2020 en Algérie, selon des sources officielles algériennes.

Le nombre de voyageurs enregistrés en Algérie en 2020 a chuté de 75 %, en comparaison à l’année 2019, d’après un bilan présenté dernièrement par la direction de la Police algérienne des frontières.

La même source a précisé que cette régression des voyages, à savoir les vols aériens et les traversées maritimes confondus, est due à la crise sanitaire liée à la pandémie du Coronavirus qui a induit la fermeture des frontières depuis le mois de mars 2020 en Algérie.

Citée par les médias algériens, la même source a expliqué que près de 4,9 millions de voyageurs ont été enregistrés par la police des frontières en 2020, tandis qu’en 2019, pas moins 16,7 millions de voyageurs ont été recensés.

Il s’agit d’une différence qui s’élève à 12,6 millions de voyageurs entre les deux années, selon le même bilan.

Concernant le nombre de vols opérés par l’ensemble des compagnies aériennes en 2020 de/vers l’Algérie, il a connu une baisse de 75,96% en comparaison avec l’année précédente.

Ainsi, 17.237 vols ont été effectués en 2020 contre 71.690 vols en 2019, soit une chute de pas moins de 54.453 vols, a poursuivi la même source.

S’agissant des traversées maritimes, la police algérienne des frontières a recensé un total de 7.548 liaisons en 2020, contre 9.295 en 2019.

La baisse représente donc un taux de 18,79% pour les traversées maritimes, détaille la même source.

Pour les pertes financières, la compagnie aérienne “Air Algérie” a enregistré une chute de ses revenus de 40 milliards de dinars (environ 248 millions d’euros) depuis la suspension des vols.

De son côté, l’entreprise nationale de transport maritime de voyageurs (ENTMV) et sa filiale “Algérie Ferries”, ont comptabilisé des pertes de pas moins de 9 milliards de dinars (55 millions d’euros) depuis la suspension de ses traversées maritimes.

En 2020, l’Algérie a vécu année catastrophique en enregistrant les pires performances économiques depuis l’indépendance du pays avec une réduction du PIB comprise entre 5 et 8 % selon les sources.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite