Visite de Mike Pompeo au Maroc, un “partenaire essentiel” des Etats-Unis

Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo se rendra au Maroc la semaine prochaine, un “partenaire essentiel” dans la stratégie diplomatique des Etats-Unis dans la région.

Le secrétaire d’Etat sera le plus haut responsable américain à se rendre au Maroc depuis l’élection de Donald Trump. Après son arrivée à Rabat le 4 décembre, Mike Pompeo s’entretiendra avec le roi Mohammed VI, a précisé le Département d’Etat.

"Le Maroc a été le premier pays à reconnaître l’indépendance des États-Unis et a accueillir notre première mission diplomatique à Tanger. Le Maroc est également un partenaire essentiel pour nous dans tous les domaines, un leader sur le continent africain, un interlocuteur important pour la paix au Moyen-Orient et une source de stabilité en Méditerranée", a déclaré un haut responsable du Département américain au lendemain de l’annonce de la visite officielle qu’effectue, début décembre, dans le Royaume, le Chef de la diplomatie américaine, Michael Pompeo.

"Le Maroc joue un grand rôle à travers la région en tant que partenaire important dans la promotion de la tolérance", a-t-il souligné à la presse.

Le Secrétaire d’Etat américain a "hâte de rencontrer les hauts responsables marocains", a-t-il indiqué, qualifiant le Royaume d’"excellent partenaire" et de "chef de file" en matière de lutte contre l’extrémisme violent.

Il a fait savoir que le Maroc accueillera le groupe de travail sur le processus de Varsovie relatif à la lutte contre le terrorisme, en février prochain.

"Nous menons avec (le Maroc) certains des exercices militaires les plus robustes de la région. Ils accueillent les plus grands exercices d’entraînement multilatéraux d’AFRICOM", a par ailleurs rappelé le haut responsable du Département d’Etat.

Le Secrétaire d’Etat américain Michael Pompeo avait annoncé, mardi à Washington, qu’il se rendra début décembre au Maroc, "l’un des partenaires les plus solides des Etats-Unis dans la région".

"Je suis impatient de passer en revue le partenariat solide de nos pays en matière d’économie et de sécurité et de discuter de futurs domaines de coopération", a notamment déclaré M. Pompeo.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite