Virus: l’Amérique latine devient la région la plus endeuillée au monde

L’Amérique latine et les Caraïbes sont devenues vendredi la région du monde la plus endeuillée par le Covid-19, qui poursuit sa progression meurtrière sur la planète et pousse de nombreux pays à durcir leurs mesures sanitaires.

La pandémie a fait au moins 715.343 morts sur la planète depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre, selon un bilan établi vendredi par l’AFP à partir de sources officielles.

L’Amérique latine et les Caraïbes déplorent le plus grand nombre de décès: au moins 213.120 morts, devant l’Europe (212.660 morts), selon un bilan à 17H00 GMT.

Ces sept derniers jours, 44% des décès dans le monde ont été enregistrés en Amérique latine et aux Caraïbes (environ 18.300 pour un total de 41.500). La région est également celle qui compte le plus de cas d’infection (plus de 5,3 millions), essentiellement au Brésil (2,9 millions de cas, près de 100.000 morts).

Dans ce dernier pays, le bilan officiel est “six à sept fois inférieur à la réalité”, estime Domingos Alves, spécialiste brésilien des statistiques liées à la pandémie.

Le président Jair Bolsonaro, qui n’a cessé de minimiser la maladie qu’il qualifie de “petite grippe”, a dit vendredi avoir “la conscience tranquille” sur sa gestion de la crise.

Le Mexique est devenu le troisième pays le plus endeuillé au monde, en dépassant la barre des 50.000 morts (50.517, avec 462.690 cas confirmés), un bilan bien supérieur aux prévisions du gouvernement du président Andres Manuel Lopez Obrador, très critiqué.

A Cuba, qui a enregistré son nombre de cas journaliers le plus élevé en trois mois, les autorités ont à nouveau restreint vendredi la circulation des véhicules et des personnes à La Havane.

Les Etats-Unis restent de loin le pays déplorant le plus de morts du nouveau coronavirus, à plus de 160.000. Jeudi, ils ont enregistré 2.060 nouveaux décès liés au virus, un bilan journalier qu’ils n’avaient pas atteint depuis trois mois, selon l’université Johns Hopkins.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite