Violences sexuelles dans le patinage: “J’ai commis des erreurs, pas des fautes”, se défend Didier Gailhaguet

“J’ai commis des erreurs, pas des fautes”, s’est défendu le président de la Fédération française des sports de glace (FFSG) Didier Gailhaguet, après que la ministre des Sports Roxana Maracineanu lui a demandé de démissionner lundi à la suite des récentes révélations de violences sexuelles dans le patinage français.

“Elle ne m’a pas écouté, et surtout ne m’a pas entendu”, a réagi Gailhaguet à l’issue de son entretien avec la ministre des Sports. Interrogé sur son intention ou non de démissionner, il a répondu: “on va réfléchir à tout ça”, renvoyant à une conférence de presse mercredi.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite