Venezuela: une des crises les plus graves de “l’économie moderne”, selon le FMI

La crise économique et sociale qui frappe le Venezuela est l’une des plus graves de "l’économie moderne", le PIB du pays sud-américain ayant perdu près de la moitié de sa valeur en cinq ans, a alerté vendredi le FMI.

"L’effondrement (du Venezuela) fait partie des 15 principales crises de l’économie moderne", a affirmé le directeur du FMI pour l’Amérique Latine, Alejandro Werner, lors d’une conférence de presse à l’occasion des réunions de printemps du Fonds monétaire international à Washington.

"En cinq années, l’économie s’est contractée d’environ 45 %", a-t-il indiqué, rappelant que le Fonds table sur une récession de 13 % encore cette année pour le pays riche en pétrole. Le pays est aussi touché par une hyper-inflation qui devrait atteindre 13.000 % cette année, selon le FMI.

M. Werner a également souligné que la production de pétrole "s’est effondrée de 50 % au cours des 18 derniers mois", réduisant fortement les revenus du pays sud-américain, en défaut sur certaines de ses obligations extérieures.

Le Venezuela tire 96 % de ses revenus du pétrole.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite