Un jihadiste français dit ne plus supporter “ces malades de l’État islamique”

Selon nos informations, un Français de 23 ans, parti en 2013 en Syrie pour rejoindre le Front al-Nosra puis les rangs de Daesh, souhaiterait rentrer en France en repenti.

"C’est un gros poisson pour l’antiterrorisme, inscrit sur la liste noire des jihadistes les plus dangereux pour l’ONU", indique Cécile Ollivier, journaliste spécialiste police-justice de BFMTV.

Voulant se rendre depuis des mois, "il a contacté les autorités françaises en disant qu’ils ne supportaient plus ces malades de l’État islamique et qu’il préférait encore les prisons françaises au régime de Daesh", rapporte Cécile Ollivier.

Source BFMTV

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite