Un avion officiel a décollé d’Alger pour exfiltrer Brahim Ghali

Un avion officiel du gouvernement algérien a bien décollé mardi matin d’Alger à destination de Logroño afin de récupérer le chef du Polisario, Brahim Ghali. Mais alors qu’il survolait Ibiza et Formentera, le Gulfstream 2000 a fait demi tour.

“Cependant, lorsque l’avion a atteint la hauteur de l’île d’Ibiza, déjà dans l’espace aérien espagnol, il a fait demi-tour et est retourné à Alger”, révèle mardi le site espagnol El Confidencial.

L’avion, un Gulfstream 2000, utilisé par les autorités algériennes, a décollé de la base militaire de Boufarik, au sud d’Alger, vers 8 heures du matin à destination de la Agoncillo aérodrome, situé juste à quelques kilomètres de Logroño où est hospitalisé le chef des milices séparatistes.

Vers 9h30, l’avion 7T-VPM a poursuivi sa route vers Logroño. Mais, alors qu’il survolait Ibiza et Formentera, il a effectué un virage à 180 degrés et a commencé son retour à Alger sans atterrir en Espagne.

“Il n’y a pas eu d’informations officielles sur le vol, mais des sources de navigation aérienne et de police ont confirmé” au site espagnol que “la raison du déplacement était de récupérer Ghali, admis à l’hôpital de San Pedro de Logroño depuis le 18 avril, date à laquelle il a été transféré d’Algérie pour être traité pour le covid-19.”
La mission de l’avion était de ramener Brahim Ghali en Algérie ce mardi après sa comparution devant le tribunal. Mais alors que l’avion survolait Ibiza et Formentera, le Gulfstream 2000 a fait demi tour et l’opération d’exfiltration a été annulée.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite