Ukraine: Le G7 demande à la Russie de “renoncer” à ses plans en Crimée

Les dirigeants des pays les plus industrialisés du G7 ont demandé, mercredi, à Moscou de renoncer à ses plans visant à soutenir un référendum en Crimée sur le rattachement de la péninsule à la Russie.

"Nous demandons à la Russie de mettre fin à tous les efforts visant à changer le statut de Crimée", a souligné dans un communiqué le G7 qui comprend l’Allemagne, le Canada, les Etats-Unis, la France, l’Italie, le Japon et le Royaume-Uni.

La démarche russe est "une violation de la loi ukrainienne et de la loi internationale", s’est indigné le G7 tout en appelant Moscou à cesser de soutenir la tenue d’un tel référendum sur le statut de la péninsule.

Selon le communiqué, "un tel référendum n’aurait aucune valeur juridique. Etant donné le manque de préparation adéquate et la présence intimidante des troupes russes, ce serait également un processus entaché d’irrégularités qui n’aurait aucune force morale".

Mardi, le Parlement pro-russe de Crimée avait déclaré la péninsule indépendante de l’Ukraine, étape préalable avant le référendum prévu dimanche. La Russie avait immédiatement soutenu cette déclaration d’indépendance, la qualifiant d’"absolument légale".

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite