Tunisie : un parti prépare l’organisation du congrès des partis politiques maghrébins

Le président du mouvement de la construction maghrébine (MCM), Noureddine Khatrouchi a indiqué, vendredi, que son parti prépare l’organisation d’un congrès regroupant les partis politiques des pays maghrébins, ayant pour objectif de lancer une nouvelle dynamique fondée sur les composantes de la société civile dans cette région en vue de concrétiser la construction sur des bases solides de l’Union du grand Maghreb.

Lors d’une conférence de presse, à Tunis, M. Noureddine Khatrouchi a précisé que ”la construction maghrébine est un objectif stratégique du programme” de son parti qui établira, prochainement, des contacts avec les partis politiques maghrébins pour se mettre d’accord sur la date à laquelle sera organisé ce congrès, à Tunis, et sur la méthodologie du travail à suivre.

Il a souligné que le congrès a, aussi, pour objectif d’aboutir à un accord sur la création de la ligue des partis maghrébins, qui constituera un cadre de dialogue et de communication visant à trouver les mécanismes idoines pour contribuer à l’accélération du processus d’édification de l’Union maghrébine et qui traduira ”la ferme conviction de tous les acteurs politiques et économiques”.

Cette rencontre entre les partis maghrébins est de nature à permettre ”la reprise de la dynamique lancée lors de la conférence des partis du Maghreb tenue, en 1958 à Tanger”, a-t-il poursuivi.

Les partis maghrébins sont appelés, aujourd’hui, ”à rassembler les composantes matérielles, morales, humaines dans la perspective de réaliser l’union maghrébine à travers l’adoption d’une stratégie diffèrentes de celles suivies jusqu’à présent en vue de transcender les obstacles politiques qui ont entravé la réalisation de cet objectif”, a-t-il ajouté.

Selon Khatrouchi, la nouvelle dynamique ayant pour but la concrétisation de l’édification maghrébine doit être fondée sur le partenariat, la complémentarité entre les partis politiques et la société civile représentée par un réseau d’organisations et d’associations opérant dans différents domaines économiques, culturels et scientifiques.

Il a estimé que les mutations régionales et internationales au cours des dernières années pourraient aboutir à un véritable changement d’autant plus elles offert l’occasion à la société civile afin de jouer un rôle prépondérant, notamment dans la participation à la chose publique.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite