Touristes scandinaves tuées au Maroc: questions autour du “mobile terroriste”

L’enquête sur le meurtre de deux jeunes touristes scandinaves dans le sud du Maroc, qui se focalise désormais sur le "mobile terroriste", suscite des questions dans un pays qui avait été épargné par les attaques jihadistes depuis 2011.

– Qui sont les suspects ?

Quatre suspects ont été arrêtés à Marrakech pour le meurtre de Louisa Vesterager Jespersen, une étudiante danoise de 24 ans, et son amie Maren Ueland, une Norvégienne de 28 ans, retrouvées mortes lundi sur le chemin du Mont Toubkal, le plus haut sommet d’Afrique du Nord.

Un premier suspect, appartenant à "un groupe extrémiste", a été arrêté lundi, les trois autres ont été appréhendés jeudi après trois jours de cavale. L’un des trois a des antécédents judiciaires "liés à des actes terroristes".

Sur les photos d’identité de l’avis de recherche, un des suspects porte un qamis (vêtement long blanc) et arbore une barbe non taillée. Le deuxième porte aussi une barbe fournie, le troisième a un visage maigre cerné d’un bouc.

Mais les trois hommes étaient rasés et portaient des vêtements ordinaires lors de leur arrestation, selon les photographies diffusées par la police. D’après des médias marocains, ils ont entre 25 et 33 ans et vivaient jusqu’ici dans la région de Marrakech.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite