Sénégal: Youssou Ndour fait état de “menaces” contre sa personne

Le chanteur sénégalais Youssou Ndour a fait état samedi à Dakar de "menaces" contre sa personne physique, après que, selon un de ses porte-parole, il a été "malmené" par des policiers en tentant d’aller soutenir un responsable de la société civile arrêté.

"Ceux à qui on demande de respecter la loi et de faire en sorte que la loi soit respectée par tout le monde n’y parviennent plus", a déclaré M. Ndour lors d’un point de presse après le dépôt de son recours contre le rejet par le Conseil constitutionnel de sa candidature à l’élection présidentielle du 26 février.

Il y a "des menaces qu’on entend aujourd’hui pour attaquer ma personne physiquement", a-t-il dit, sans autres détails.

Auparavant, un de ses porte-parole, Doudou Sarr, avait affirmé que M. Ndour a été "malmené" par des policiers samedi après-midi alors qu’il se rendait à la Division des investigations criminelles (DIC, police judiciaire) pour soutenir Alioune Tine, une des figures de la société civile et le coordonnateur du Mouvement du 23 juin (M23).

Le M23 regroupe plusieurs partis d’opposition, des organisations de la société civile et des personnalités indépendantes, dont Youssou Ndour, opposés à la candidature du chef de l’Etat Abdoulaye Wade à la présidentielle.

Vendredi, le Conseil constitutionnel a rejeté la candidature de M. Ndour, arguant qu’il a produit une liste d’électeurs dont "seuls 8.911 ont pu être identifiés et leurs signatures validées", contre 10.000 requis par la loi.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite