Sarkozy lie l’avenir de l’Europe à celui de l’Afrique

Le président Nicolas Sarkozy a de nouveau plaidé pour une meilleure représentation de l’Afrique au sein des instances internationales lors de son discours de clôture du XXVe sommet Afrique-France, mardi à Nice.

"Sur l’échec de l’Afrique se construira le désastre de l’Europe, et sur le succès de l’Afrique se construira la croissance, la paix et la stabilité de l’Europe, et pas simplement sur la question de l’immigration, sur toutes les autres questions”, a déclaré le président français.

Le chef de l’Etat a une nouvelle fois plaidé pour l’entrée de l’Afrique parmi les membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies (qui réunit actuellement la France, les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la Chine et la Russie).

"C’est une anomalie, c’est une injustice, c’est une source de déséquilibre”, a-t-il martelé. "Ensemble, la France, l’Afrique et l’Europe, nous allons remédier à cet état de faits”, a-t-il déclaré, applaudi par les chefs d’Etat et de gouvernement africains.

"Par ailleurs, à Nice, nous avons parlé de toutes les questions difficiles de la sécurité”, s’est-il félicité. Nous avons décidé (…) que sur 2010-2012, nous allons consacrer 300 millions d’euros à former 12.000 soldats africains”.

M. Sarkozy a aussi évoqué la question centrale ”des financements innovants”, préconisant un système de taxation des mouvements financiers’.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite