Sarkozy fait le “pari de la peur” (Hamon)

Benoît Hamon, le porte-parole du PS, a jugé dimanche soir que "face à ce fiasco, une démission c’est bien peu", avant de poursuivre : "plutôt que de faire, une nouvelle fois, comme l’a fait le président de la République le pari de la peur, de concevoir l’étranger comme une menace permanente, il faut changer de politique étrangère".

"Les Français le savent, le monde entier aussi. C’est en mai 2012 que la France aura l’occasion de retrouver son rang, sa place, son influence dans le monde", a t-il conclu depuis le siège du PS rue de Solférino.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite