Salaheddine Mezouar sonne le “Closing Bell” du NASDAQ

Le ministre de l’Economie et des Finances, Salaheddine Mezouar, a sonné, jeudi à New York le "Closing bell" du NASDAQ, marquant la fin de la séance du jour du plus grand marché financier électronique du monde.

"C’est un grand plaisir d’être invité à cette cérémonie", a dit le ministre au cours de cette séance de clô ture diffusée en direct par les chaînes de télévision américaines les plus importantes et sur le quartier touristique de Times Square où le drapeau marocain flottait sur les écrans géants du NASDAQ en plein coeur de la célèbre place.

M. Mezouar a souligné, à cet égard, "l’honneur et la reconnaissance que vous faites au regard des progrès économique et politique du Maroc".

Le NASDAQ "représente le dynamisme et le succès du modèle de démocratie libérale et d’une économie ouverte", a-t-il relevé, soulignant que le "Maroc a fait ce même choix" ces dernières années et "nous en voyons, aujourd’hui, les bénéfices" en terme de croissance économique, de progrès sociale et de stabilité politique.

"Notre ambition est de faire du Maroc une porte d’entrée vers l’Afrique que ce soit pour des activités industrielles ou pour les services financiers", a-t-il dit, énumérant, dans ce contexte, les avantages offerts par le Maroc.

Le Royaume, a-t-il dit, c’est d’abord une position "géographique au carrefour de l’Europe, des Etats-Unis et de l’Afrique et des accords de libre-échange avec toutes ces régions".

Le Maroc est le seul pays africain à avoir un accord de libre-échange avec les Etats-Unis, a-t-il rappelé dans son intervention, mettant en avant une "productivité et des coûts de main-d’oeuvres très attractifs".

"Notre système financier est stable et performant avec des réseaux importants en Afrique", a-t-il dit à l’adresse du président directeur général du NASDAQ, Robert Greifeld.

"De nombreuses entreprises et investisseurs américains réalisent le potentiel du Maroc et commencent à y investir", s’est-il félicité, espérant que de nombreux autres vont suivre".

"Vous êtes les bienvenus pour prendre part à nos ambitions de croissance" et à rejoindre le Maroc, un "pays émergent et une porte sur l’Afrique, a-t-il conclu.

Le Maroc est "clairement la porte d’entrée pour l’Afrique pour les entreprise américaines", a renchéri le PDG du NASDAQ, au cours de cette cérémonie lors de laquelle il a remis, comme de tradition, un présent à M. Mezouar, qui était accompagné d’une importante délégation, composée notamment du ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Yassir Zenagui et de l’ambassadeur du Maroc aux Etats-Unis, Aziz Mekouar.

Robert Greifeld a, en outre, mis en "évidence les relations entre le Maroc et les Etats-Unis", rappelant que le Royaume a été le premier pays à reconnaître les Etats-Unis.

Selon les observateurs des milieux financiers américains et internationaux, cette invitation revêt un "caractère majeur témoignant de la confiance" dans le modèle marocain.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite