Sahara: Alger rappelle son ambassadeur en Espagne après le soutien de Madrid au Maroc d’autonomie

L’Algérie a décidé samedi le rappel avec “effet immédiat” de son ambassadeur à Madrid après la prise de position favorable du président du gouvernement espagnol relative au plan marocain d’autonomie pour résoudre définitivement le différend autour du Sahara marocain.

L’Espagne, pourtant très dépendante des fournitures de gaz naturel algérien, a opéré vendredi un changement de position radical sur ce dossier sensible, en soutenant pour la première fois publiquement la position du Maroc d’un plan d’autonomie pour le Sahara, alors qu’elle avait toujours prôné une neutralité négative.

“Très étonnées par les déclarations des plus hautes autorités espagnoles relatives au dossier du Sahara occidental, les autorités algériennes, surprises par ce brusque revirement de position de l’ex-puissance administrante du Sahara occidental, ont décidé le rappel de leur ambassadeur à Madrid pour consultations avec effet immédiat”, a indiqué le ministère algérien des Affaires étrangères dans un communiqué, lequel a toujours prétendu qu’Alger n’est pas partie prenante dans ce dossier.

Le gouvernement espagnol a indiqué vendredi que l’Espagne “considère l’initiative d’autonomie présentée en 2007” par le Maroc, comme “la base la plus sérieuse, réaliste et crédible pour la résolution de ce différend”.

Cette nouvelle position annoncée quelques heures auparavant par Rabat en citant un message du Premier ministre espagnol Pedro Sanchez au Roi Mohammed VI a été saluée par les autorités marocaines, comme des “engagements constructifs”, ouvrant la voie à un dégel des relations bilatérales.

Une brouille diplomatique majeure opposait Rabat et Madrid depuis avril 2021 après l’accueil clandestinement en Espagne pour y être soigné du Covid, le chef des séparatistes du Polisario Brahim Ghali, sous un nom d’emprunt.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite