Référendum aux Malouines: L’Argentine accuse le Royaume-Uni de chercher à “altérer” le statut juridique des îles

Le gouvernement argentin a accusé le Royaume-Uni de chercher à "altérer" le statut juridique des îles Malouines à travers le référendum prévu dimanche et lundi, au cours duquel les habitants des îles se prononceront sur l’avenir politique du territoire, objet de conflit entre Buenos Aires et Londres depuis 1833.

"Le Royaume-Uni a convoqué au vote des populations qu’il a implantées aux îles Malouines pour qu’ils se prononcent sur des questions cherchant à altérer le vrai statut juridique de ces territoires", indique le ministère argentin des Affaires étrangères dans un communiqué.

Buenos Aires insiste sur la nécessité pour le Royaume-Uni de "remplir ses obligations internationales en reprenant les négociations", notant que l’exécutif britannique "n’a aucun droit de prétendre modifier le statut juridique de ces territoires, même sous le couvert d’un hypothétique +référendum+".

Et d’ajouter que le pays européen "est conscient de son isolement international" dans ce conflit, rappelant que la "nouvelle tentative britannique de manipuler" la question des Malouines a recueilli un "rejet retentissant" des pays de l’Union des nations sud-américaines (Unasur) et du Marché commun du Sud (Mercosur).

L’Argentine et le Royaume-Uni se disputent la souveraineté des îles Malouines depuis 1833. Un conflit armé avait opposé les deux pays en 1982 faisant plus de 900 morts.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite