Reconfinement d’un mois en Angleterre, submergée par le virus

Le gouvernement britannique a décidé de reconfiner l’Angleterre pendant un mois, renonçant à une approche locale face à la virulence de la deuxième vague du nouveau coronavirus qui menaçait de se révéler deux fois plus meurtrière que la première.

Pays le plus endeuillé par la pandémie en Europe avec 46.555 décès de personnes testées positives au Covid-19, et désormais plus d’un million de cas recensés, le Royaume-Uni est confronté à une résurgence qui risque de submerger ses hôpitaux.

Après avoir résisté pendant des semaines à un confinement général, le Premier ministre Boris Johnson s’est résolu à l’annoncer lors d’une conférence de presse organisée en catastrophe samedi, après des fuites dans la presse affirmant qu’il le ferait lundi.

“Le virus se répand encore plus rapidement que dans le scénario du pire établi par nos conseillers scientifiques. (…) Il est temps d’agir parce qu’il n’y a pas le choix”, a déclaré le dirigeant conservateur depuis Downing Street, aux côtés de ses conseillers scientifiques et médicaux, après avoir auparavant discuté de la situation avec ses ministres.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite