Rama Yade contredit Sarkozy : “l’homme africain” est “le premier à être entré dans l’Histoire”

Rama Yade contredit Sarkozy :
Rama Yade continue de jouer la rebelle au sein du gouvernement.

Interrogée sur le discours polémique que Nicolas Sarkozy a tenu à Dakar en 2007, la secrétaire d’Etat aux Sports a relativisé ces propos tout en marquant sa différence, souligne Le Figaro.fr.

Rama Yade a expliqué que contrairement au chef de l’Etat, elle pensait que "l’homme africain" était "le premier à être entré dans l’histoire".

La secrétaire d’Etat a tenu ces propos dans l’émission "En sol Majeur", consacrée à des personnalités ayant une double culture, qui sera diffusée lundi sur RFI.

"Sarkozy n’est pas un Africain. Moi je pense que non seulement l’homme africain est entré dans l’histoire mais qu’il a même été le premier à y entrer. Parce que j’en connais la culture", a-t-elle expliqué. "Mon sentiment, c’est que l’homme africain est le premier a être entré dans l’histoire. Je réponds par l’histoire", a-t-elle insisté.

Mais elle ne peut rien dire au chef de l’Etat sur ce sujet : "Je ne suis pas son professeur. Qu’est-ce-que vous voulez que je fasse ? Que je saute sur la tribune et que je gifle le président de la République ? Je n’y peux rien. C’est le président de la République, c’est le Président de tous les Français."

C’est quoi le discours de Dakar de Sarkozy ?

Le 26 juillet 2007, le chef de l’Etat avait prononcé un discours controversé dans la capitale sénégalaise.

A l’époque, le chef de l’Etat avait estimé que "l’homme africain n’est pas assez entré dans l’histoire". Une petite phrase et un discours écrit par le conseiller du président, Henri Guaino, qui avait suscité une très vive émotion.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite