Présence de fragments d’ADN viral dans certains lots de vaccin Rotarix

Les laboratoires GlaxoSmithKline Biologicals ont informé l’Agence européenne du médicament (EMA) de la présence de fragments d’ADN d’un virus porcin de type 1 dans des lots de vaccin Rotarix distribués en Europe.

Si ce virus ne présente aucun danger pour la santé de l’Homme, l”EMA recommande néanmoins "à titre de précaution" de ne pas réaliser de vaccination avec Rotarix jusqu’à ce que le comité scientifique européen ait réalisé un complément d’évaluation.

Le vaccin Rotarix est utilisé pour protéger les nourrissons à partir de six semaines contre les gastro-entérites causées par des infections à rotavirus. L’Agence européenne du médicament rappelle qu’un autre vaccin, le Rotateq, est disponible "dans la même indication".

Aufait

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite