Paris et Rabat appellent le Parlement libyen à accorder “rapidement” sa confiance au nouveau gouvernement

Le président français François Hollande et le roi du Maroc Mohammed VI ont appelé mercredi le Parlement libyen internationalement reconnu à “accorder rapidement sa confiance” au nouveau gouvernement d’union nationale en Libye.

"Les deux chefs d’État ont appelé la Chambre des représentants libyenne à accorder rapidement sa confiance à ce nouveau gouvernement", a indiqué la présidence française dans un communiqué à l’issue de la à l’Elysée entre Mohammed VI et François Hollande.

Après des semaines de confusion, un gouvernement d’union nationale a finalement été annoncé en Libye mais son approbation reste très incertaine, le Parlement internationalement reconnu ayant reporté son vote à mardi prochain.

Après leur entretien, le souverain marocain, en "visite de travail et d’amitié en France" et M. Hollande se sont rendus à l’Institut du Monde arabe où devait leur être présenté le projet de futur Centre culturel marocain à Paris.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite