Nucléaire iranien : Le Canada en faveur d’une résolution “pacifique”

Nucléaire iranien : Le Canada en faveur d
Le Premier ministre canadien Stephen Harper a affirmé, vendredi, que son gouvernement "continuera à faire pression sur le régime iranien pour qu’il renonce à son programme d’armes nucléaires, permette l’inspection de tous les sites nucléaires et se conforme aux résolutions et des Nations unies".

Lors d’un point de presse, à Ottawa, avec son homologue israélien Benjamin Netanyahu, le Chef du gouvernement canadien a aussi soutenu que les velléités nucléaires de l’Iran représentaient un "danger", mais il a dit préconiser une résolution "pacifique" du conflit sur le programme nucléaire de Téhéran.

Dans ses propos rapportés par des médias locaux, M. Harper a réitéré qu’il souhaitait que tout soit mis en oeuvre afin d’en arriver à une solution pacifique et multilatérale à la question du nucléaire iranien.

"Nous avons été très clairs à propos des dangers d’un Iran doté de l’arme nucléaire, de ses intentions et de ses capacités", a-t-il déclaré.

Le Premier ministre israélien a, pour sa part, indiqué vouloir "préserver la liberté d’Israël" de répondre aux menaces de l’Iran. "Je veux préserver la liberté d’Israël de manoeuvrer à la lumière des menaces" de Téhéran, a-t-il dit, estimant que "tout pays exigerait la même chose".

Les pays occidentaux n’ont pas cessé d’accentuer leurs sanctions contre l’Iran pour son programme nucléaire controversé, qu’il accuse de poursuivre un programme d’armement nucléaire, ce que Téhéran dément.

Selon le Premier ministre israélien, même si l’Iran accepte de revenir à la table de négociations, il pourrait s’agir d’une "ruse" lui permettant de poursuivre le développement de son programme nucléaire.

Depuis plusieurs mois maintenant, le gouvernement israélien laisse entendre qu’il pourrait frapper l’Iran de façon "préventive", afin de l’empêcher de développer l’arme nucléaire.

Benyamin Netanyahou effectue actuellement une visite de trois jours au Canada, "un périple surtout consacré à des activités privées", croient savoir des médias locaux.

Le Premier ministre canadien et son homologue israélien ont eu vendredi une rencontre en tête-à-tête portant notamment sur le commerce, l’Iran, et la situation en Syrie, ajoute-t-on de même source.

Après sa visite au Canada, Netanyahou est attendu lundi à Washington où il rencontrera le Président américain Barack Obama.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite