Niger: “Tout laisse à penser” que les 2 otages français ont été “exécutés par les terroristes”, selon Paris

Deux Français de 25 ans enlevés vendredi à Niamey ont été tués lors d’une opération de l’armée nigérienne coordonnée par des militaires français près du Mali, a annoncé Paris samedi, et le président Nicolas Sarkozy a dénoncé “un acte barbare et lâche”.

Niger:
"Tout laisse à penser" que les deux otages français tués samedi lors d’une opération franco-nigérienne destinée à les libérer après leur enlèvement par quatre hommes au Niger, ont été "exécutés par les terroristes", a affirmé dimanche un porte-parole de l’Etat-major des armées françaises. "A ce stade, tout laisse à penser que les deux otages ont été exécutés par les terroristes", a déclaré le colonel Thierry Burkhard, sur les ondes la radio France Info.

Selon lui, les forces de sécurité nigériennes avaient "très vite réagi" après avoir été alertés de ce rapt, commis dans un restaurant à Niamey, capitale du Niger, en se mobilisant pour "poursuivre les ravisseurs". "De notre côté, les forces françaises ont mis en place un dispositif de surveillance et placé un dispositif d’interception en alerte", a-t-il ajouté.

Le porte-parole a indiqué que les ravisseurs et les otages ont "néanmoins réussi à rompre le contact" et "ont très vite repris leur progression en direction du Mali", avant d’être à nouveau localisés "en fin de nuit" par un avion de surveillance français, "alors qu’ils cherchaient à rejoindre une zone refuge".

Une intervention des forces françaises "coordonnée" avec l’armée nigérienne a été alors déclenchée, a-t-il dit, soulignant que "deux soldats français ont été très légèrement blessés au cours de cette opération et plusieurs terroristes ont été neutralisés".

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite